Web : la coupable tentation du copier-coller

Economie de temps, d’argent : autant de raisons qui poussent souvent à aller au plus simple lorsque l’on se dote d’un site Web. Et le plus simple, c’est de prendre les textes qui existent déjà sur papier et de les mettre en ligne tels quels.
Une solution de facilité qui méconnaît les besoins de l’internaute et compromet l’intérêt même d’avoir un site Web…

Exemple page site web sur l'assainissement non collectif

Exemple de page un peu longue…

Vous avez sans doute dû, au fil de vos navigations, tomber sur ce genre de pages interminables qui ne suscitent qu’une envie : la fuite. A moins que vous n’ayez un besoin vraiment impérieux de trouver une réponse à vos questions…
Dans tous les cas, l’effet ne peut être que négatif : négatif pour votre fréquentation, négatif pour l’image que votre site donne de vous, de votre capacité ou de votre volonté à offrir à l’internaute une information adaptée.
Prendre en compte les besoins de l’internaute
Et pour cause : face à l’écran, nous ne lisons pas de la même façon que nous lisons un journal ou un livre.
La lecture sur écran est plus lente que sur le papier : le chiffre d’une lecture plus lente de 25 % est souvent cité. S’y ajoute l’inconfort oculaire, l’inconfort physique s’y l’on se trouve immobilisé devant l’écran d’un PC.
Les tablettes permettent de résoudre une partie de ces difficultés, mais elles n’équipent pour l’instant qu’un tiers des foyers*…
Faire le tri
Avant de « balancer » vos contenus papier sur votre site Web, pensez donc à votre internaute et ne surestimez pas sa motivation.
Faites le tri dans ce que vous avez à dire, organisez vos contenus selon différents niveaux, du général au particulier, du simple au complexe ; c’est ce que l’on appelle la granularité de l’information. Libre ensuite à l’internaute de s’en tenir aux informations générales ou de creuser le sujet en fonction de ses centres d’intérêt.
Guider la lecture
Une fois cette hiérarchisation effectuée, les textes papier doivent être réécrits, pour s’adapter à la fois aux exigences des moteurs de recherche (un sujet qui sera développé ultérieurement) et aux besoins de votre internaute :
– des points de repère qui guident sa lecture : titres, chapeaux, intertitres…
– des textes courts, bien organisés s’ils sont plus longs, voire découpés en plusieurs pages…
– des textes justifiés à gauche pour facilite la lecture et moins fatiguer le lecteur
– sans oublier toutes les règles d’écriture valables aussi bien pour un support papier que pour un site Web (absence de jargon, abréviations expliquées, libellés explicites, etc.).

*3e vague de résultats de l’Observatoire de l’équipement audiovisuel du CSA, dans Stratégies, décembre 2014

encadré sur la lecture en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>