Tag Archives: tarifs

Rédaction, réécriture : quels tarifs ?

Tarification au feuillet, à l’heure, coût pour de l’écriture, de la réécriture… : si vous faites une petite recherche sur Internet pour savoir comment rémunérer la rédaction d’un article ou d’un billet de blog, vous allez trouver autant de tarifs que de prestataires, avec des variations extrêmes !
Comment vous y retrouver ?

Chaque année, le hub « Rédactrices et rédacteurs – Conception, rédaction et piges » sur Viadeo publie un baromètre des prix pratiqués par les rédacteurs. Son initiateur, Stéphane Bourhis (agence Red Act, Strasbourg) s’appuie sur plus de 250 réponses apportées par ses contributeurs.
Les écarts sont très importants, allant, par exemple, de 35 à 200 euros pour la rédaction d’un publi-rédactionnel de 1 500 signes (= 1 feuillet). Cela s’explique notamment par la diversité des statuts. Un autoentrepreneur peut ainsi proposer des tarifs plus attractifs qu’un entrepreneur-salarié d’une coopérative d’activités et d’emploi qui doit assumer charges sociales, charges patronales et contribution au fonctionnement de sa coopérative.
Voici donc des moyennes.

Tarifs de rédaction et réécriture

Il s’agit là de prix au feuillet.
Facturer au temps passé ?
On peut toutefois s’interroger aujourd’hui sur la pertinence de ce mode de calcul. La tendance est en effet au raccourcissement des textes, avec des mises en page parfois très visuelles, des textes pour les sites Internet qui se doivent d’être courts.
Or, concision ne veut pas dire moins de temps passé sur la rédaction de votre article ou de votre page web.
Il y a toujours des personnes à interviewer, des sujets avec lesquels il faut se familiariser, et un travail de synthèse supplémentaire à effectuer pour garder l’information essentielle !
C’est pourquoi je préfère pour ma part facturer mes prestations au temps passé. Cela suppose de bien cerner la demande du client, d’évaluer le plus précisément possible les tâches à effectuer, le nombre de personnes à interviewer et de déplacements à effectuer. Cela permet un dialogue profitable aux deux parties : valorisation de l’ensemble du processus de travail effectué par le rédacteur et justesse de sa rémunération, précision du brief et adéquation de la réponse à la demande du client, et un budget sans surprise…