Le bulletin communal : la star de l’info

84 % des Français utilisent le journal de leur collectivité pour s’informer sur la vie locale ! Le bulletin communal est le plus apprécié, mais l’intercommunalité s’affirme comme la deuxième collectivité donnant l’information la plus proche des habitants.
Ce sont quelques-uns des résultats livrés par le Baromètre de la communication locale Epiceum-Harris Interactive*.

Ce baromètre réalisé tous les deux ans mesure la façon dont les Français perçoivent la communication des collectivités. L’édition 2013 confirme la première place du journal papier diffusé en boîtes aux lettres comme vecteur d’information sur la vie locale.
Les personnes interrogées se disent notamment bien informées sur :
– la vie culturelle et les loisirs (71 %),
– la vie associative (61 %),
– l’éducation et les activités extrascolaires (59 %), etc.
En milieu et fin de classement, les sujets plus politiques :
– la vie politique locale (51 %),
– la répartition des rôles entre les collectivités territoriales (37 %).
Les Français sont toutefois en attente d’informations sur la gestion économique de leur collectivité : 54 % se trouvent insuffisamment informés sur le budget et 65 % sur le prix des services publics.
Une percée de l’intercommunalité
De façon générale, les médias des collectivités locales sont considérés comme informant mieux que les autres médias locaux. Pour les personnes interrogées, la commune est la structure qui donne la meilleure information (63 %), la plus crédible (66 %), la plus utile (70 %). Derrière elle, l’intercommunalité commence à s’affirmer : elle est considérée comme la deuxième collectivité donnant l’information la plus proche des habitants (29 %). La poussée est sensible chez les jeunes (25-34 ans surtout) qui sont 39 % à considérer que l’intercommunalité délivre une information qui les concerne directement.
7 Français sur 10 disent connaître des informations de base, comme le nom et les communes qui composent leur intercommunalité, mais moins d’un tiers indiquent en savoir plus (projets : 31 %, missions : 30 %).
Site Internet, une étoile montante
Le site Internet est utilisé par 62 % des personnes interrogées, contre 37 % en 2009 et 44 % en    2011 ! Une belle montée en puissance pour ce média qui concurrence aujourd’hui des outils traditionnels comme les télévisions locales et régionales.
Il est utilisé avant tout pour son information accessible en permanence et ses services administratifs en ligne.
Une communication efficace pour changer les habitudes
Pour les personnes interrogées, la communication des collectivités aurait comme principal impact la modification des habitudes dans la vie quotidienne (66 % ; tri des déchets, économies d’énergie…) et donnerait une image positive du territoire (pour 65 %). Moins d’une moitié des Français (46 %) estime que la communication des collectivités les aide à comprendre les décisions politiques locales. 45 % trouvent qu’elle leur donne une image positive des élus.
Seulement un Français sur quatre indique que cette communication l’incite à participer à la vie publique ou qu’elle lui donne le sentiment que les élus sont proches de lui.
Ces résultats montrent que les outils de communication des collectivités sont des supports reconnus, utiles et légitimes, participant réellement à la mise en œuvre des démarches de développement durable, mais aussi qu’ils contribuent peu à donner du sens et à mettre en perspective l’action de la collectivité et à renforcer la proximité entre élus et habitants.
Autant de raisons d’apporter une attention particulière à la définition des objectifs et des contenus de ces outils…
*Baromètre 2013 de la communication locale Epiceum-Harris Interactive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>